7_wonders.jpgVoilà un jeu qui réussit une véritable gageure : faire un jeu de civilisation qui puisse se jouer de trois à sept, et toujours en moins d'une heure.

On va commencer par donner un petit plateau à chaque joueur, sur lequel est illustré une des sept merveilles du monde. C'est la civilisation que l'on va essayer de développer durant les trois Ages du jeu.

Chaque Age se joue de façon identique : on distribue sept cartes à chaque joueur, puis chacun choisi une carte qu'il pose face caché devant lui, puis on passe les cartes restantes à son voisin de gauche (ou de droite selon les âges).

Tout le monde révèle alors sa carte et la joue. Puis on recommence 5 fois pour se retrouver au dernier tour avec deux cartes : une que l'on choisit et l'autre qui est défaussée.

Les joueurs résolvent alors les conflits militaires avec leurs deux voisins immédiats, puis on recommence l'Age suivant selon le même principe. Et à la fin du troisième Age, c'est le joueur avec le plus de points qui l'emporte.

Les cartes constituent le coeur du jeu. De sept couleurs différentes, elles représentent tout ce qui est nécessaire pour ériger un empire :

Les cartes rouges sont les cartes militaires,

Les cartes Bleues représentent les bâtiments de prestige,

Les cartes Marron sont les ressources naturelles,

Les cartes Grises sont les ressources transformées,

Les cartes vertes représentent les sciences et progrès divers,

Les cartes jaunes sont celles du commerce,

Et enfin, les cartes Violettes sont les cartes des Guildes, les plus chères à poser, mais souvent très rémunératrices.

Antoine Bauza signe là son chef d'oeuvre, et personne ne s'y est trompé, car mis à part Dixit, rarement un jeu aura été aussi primé.

Un jeu pour 2 à 7 joueurs, à partir de 10 ans (mais beaucoup d'enfants de joueurs le maitrisent dès 8 ans).  

Pour une vision rapide et amusante du jeu, voilà un résumé du talentueux Martin Vidberg, Mr "actu en patate"