Libertalia_detail.JPG

Le but de ce jeu est de gérer au mieux l'équipage de son bateau pirate, représenté par 30 cartes, afin de gagner le plus d'or et de trésors, avant de prendre une retraite bien méritée.

Un des joueurs va donc mélanger son paquet de 30 cartes, et en tirer 9 au hasard. Il va alors communiquer le nom de ces cartes aux autres joueurs qui vont les prendre en main depuis leur propre paquet. Ce sera le tirage de départ pour tout le monde. 

On fera pendant la partie trois manches de 6 tours. Comme on commence la première manche avec 9 cartes en main et que l'on joue la plupart du temps une carte par tour, il restera à chacun trois cartes à  à la fin de la première manche, mais pas forcement les mêmes que les autres joueurs. 

Puis on tirera 6 cartes de plus (les mêmes pour tous) au début de la deuxième puis de la troisième manche. Les mains des joueurs vont donc être de plus en plus différentes au fur et à mesure des manches. Sachant que toutes les cartes vont avoir des incidences sur le jeu, les cartes déjà jouées, les autres joueurs, le décompte des points ou d'autres effets, qui se combinent parfois à d'autres cartes...

Très riche, agréable à jouer, rapide, avec du double guessing*, et de la mémoire, ce jeu a tout pour devenir un grand classique ! On voit rarement un jeu aussi futé, super agréable à jouer et aux règles aussi intuitives. 

Et cerise sur le gâteau, il est très beau, avec un matériel magnifique.

* Le double guessing est un terme de jeu d'origine anglo-saxonne parfaitement intraduisible en français. C'est proche de l'idée de bluff, mais ce n'est pas pareil. En gros, chacun va essayer de deviner la carte joué par les autres joueurs, afin de bénéficier ou de se prémunir de ses effets. 

ATTENTION :  le coffre aux trésors visible sur la photo n'est pas inclus dans la boite, il n'est là que pour faire joli. Quand aux magnifiques doublons en métal, ils peuvent être achetés à part pour remplacer avantageusement les pièces en carton fournies avec le jeu.