“Revendeur d'émotions since 1997„

   

le blog | à propos | plan d'accès  

Tag - Deux bonnes heures de jeu

Fil des billets Fil des commentaires

2012 mai 2

DESCENDANCE

Descendance_.JPG

Un petit village au Moyen Age, dont les joueurs incarnent les familles les plus importantes. Vos pions (les membres de la famille) deviendront  paysans, artisans, grands voyageurs, maire ou encore moine.

A première vue, on pourrait croire que Descendance n'est qu'un jeu de placement d'ouvriers de plus. Pourtant, il innove à plus d'un titre, notamment avec l'apparition de la notion de mortalité chez les pions de jeu.

Dans des jeux comme Carcassonne, les Piliers de la Terre, l'Age de Pierre où Caylus, vos charmants petits bonhommes sont immortels, et vous les garderez tous du début à la fin de la partie. Ici, par contre, les pions sont classés par génération. Pour mettre en jeu un pion de la deuxième génération, il faudra que tous ceux de la première soient déjà sur le plateau, et ainsi de suite jusqu'à la quatrième et dernière. 

Et toutes vos actions coûtent du temps (plus ou moins selon l'importance de l'action), comptabilisé sur la piste de votre petit plateau personnel. Et à chaque tour de piste, un de vos plus anciens bonhommes (en commençant  donc par ceux de la première génération) passe de vie à trépas. Son action deviendra alors impossible pour vous, jusqu'à ce qu'il soit remplacé par un de ses descendants. Et si vos chers disparus ont œuvré à la renommée du Village, ils resteront dans la mémoire collective comme le premier voyageur, l'inventeur de la charrette où tout autre fait marquant, ce qui vous permettra de récolter quelques points supplémentaires à la fin du jeu.

Pour la petite histoire, sachez enfin que les enfants des auteurs de ce jeu viennent à leur tour d'éditer leur premier jeu : Mito

2012 fév. 7

SHERLOCK HOLMES DETECTIVE CONSEIL

Sherlock_Holmes_.jpgSherlock Holmes détective conseil est un jeu d'enquête et de déduction, pouvant se jouer seul ou à plusieurs, en individuel ou en coopération.

La boite contient 10 enquêtes différentes (sous forme de livrets), qu'il convient de jouer dans l'ordre chronologique. Il faut compter entre deux et trois heures de jeu par enquête, sachant que cela peut être plus rapide en jouant à 1 ou 2, comme dépasser trois heures si vous êtes nombreux et bavards.

Le principe de jeu est très simple, rappelant par certains cotés les livres dont vous êtes le héros, mais aussi les romans de Conan Doyle et le jeu de rôle.

Le ou les joueurs commencent par choisir un livret, et lisent un exposé de l'affaire, contenu dans les deux ou trois premières pages. Ecrite comme l'introduction d'un roman de Conan Doyle, elle expose l'affaire lorsqu'elle a été soumise à Sherlock Holmes. 

Muni des indices et des idées contenues dans cette introduction, les joueurs vont devoir décider de la façon dont ils vont enquêter. 

Pour cela, ils disposent d'un plan de Londres, d'un annuaire, et d'un ou plusieurs numéros du Times. 

Quand on veut suivre une piste, on consulte l'annuaire de Londres, pour voir où habite le témoin ou le suspect que l'on veut interroger, et on obtient une adresse sous forme de coordonnées géographiques, correspondant au chapitre que je doit lire dans le livret. 

Par exemple, si je veux aller m'entretenir avec l'inspecteur Lestrade à Scotland Yard, l'annuaire m'indique emplacement 13 SO (pour Sud Ouest), je doit alors lire le paragraphe 13SO de mon livret. Si le paragraphe en question n'existe pas, c'est que la piste est mauvaise.

Quand on estime avoir percé tous les mystères de l'enquête, on trouve des questions à la fin du livret, auxquelles il va falloir répondre. Puis on lit quelques pages décrivant la façon dont Holmes a dénoué les fils de l'enquête, avant d'établir son score en fonction de ses réponses aux questions. On peut ainsi se comparer aux autres joueurs, si on a joué chacun pour soi, ou à Sherlock, si on a joué ensemble.

Un jeu aussi remarquable qu'original, indispensable pour tout fan du locataire du 221B Baker Street.

 Rancon_du_diable.jpg

La Rançon du Diable est une nouvelle enquête, première extension officielle du jeu, et éditée par Ystari.

Mentionnons également  un numéro de la revue White Flag, consacrée en grande partie à ce jeu, et qui contient une enquête inédite, ainsi que deux affaires inventées par des fans et disponibles sur la toile : L'affaire du pendu, que vous trouverez ici, et Petit jeu entre amis, que vous trouverez là.