“Revendeur d'émotions since 1997„

   

le blog | à propos | plan d'accès  

2012 avr. 16

MITO

Mito.JPGDe grosses mites tricheuses, et une punaise pour les surveiller toutes !

Un petit jeu de cartes génial, bâti sur une mécanique éprouvée de jeu de défausse : pour jouer, il faut poser une carte dont la valeur est supérieure ou inférieure de 1 à la carte venant d'être jouée. Si on ne peut jouer, on pioche, et le premier qui n'a plus de cartes en main gagne la partie.

Il existe plusieurs types de cartes, certaines représentant un insecte avec un effet particulier : l'araignée permet de donner une de ses cartes à un autre joueur jeu fait par deux enfants (leurs parents sont créateurs de jeux); le moustique doit être "écrasé" en tapant dessus au plus vite (et le plus lent reçoit une carte de tous les autres joueurs); et je passe sur les effets du cafard et de la fourmi.

Et il existe surtout les cartes mito, que l'on n'a pas le droit de poser. Comment se défausser alors de toutes ses cartes ? En trichant !

On peut en effet, par tout moyen imaginable, se débarrasser de ses cartes (cachées dans les manches, glissées sur les genoux, ou jetés sous la table), mais en respectant le code de la triche.

Méfiance cependant, car un des joueurs endosse le rôle de la gardienne punaise, et surveille les agissements illégaux de ses petits camarades. Et celui qui est prit deviendra punaise à son tour...

Un très bon jeu de cartes et d'ambiance, dont la dernière des curiosités est d'être signé par deux auteurs qui sont des enfants. Enfants certes, mais dont les parents sont également auteurs de jeu. Ces derniers viennent d'ailleurs de publier Descendance.

2012 avr. 14

THE CITY

The_city.jpgEn moins d'une demi heure, construisez une cité idéale, de préférence plus jolie que celle de vos voisins.

Après avoir reçu au début de la partie quelques cartes bâtiments, vous devrez au fil des tours en choisir un face caché, puis le construire en payant son cout de construction en défaussant d'autres cartes que vous avez en main. En effet, une des astuces de ce jeu est que vos cartes sont à la fois vos futurs bâtiments, et votre monnaie.

A la fin de chaque tour, en fonction de l'importance de votre ville, vous récupérez de  nouvelles cartes et des points de victoire. Ces derniers se cumulent de tour en tour, et le premier à 50 points gagne la partie !

Rapide, agréable à jouer et possédant de nombreuses stratégies gagnantes, c'est un grand jeu qui tient dans la poche.

Pour les spécialistes, rappelons que l'auteur du jeu est aussi celui de Race for the Galaxy.

2012 mar. 9

NOÉ

Noe_.jpg

En voilà un petit jeu de cartes épatant.

Au premier abord, le jeu a pourtant l'air d'un mignon jeu pour enfants, dans lequel il faudra sauver de gentils animaux avec l'aide du sympathique Noé.

Il n'en est rien ! On doit bien sauver des animaux en les faisant monter dans les arches construites par Noé, mais il faut sauver ses animaux. Ceux des autres joueurs, ce sera beaucoup mieux si ils ne peuvent pas monter dans les bateaux salvateurs, où bien qu'ils les fassent couler, car trop chargés.

Rapide, plaisant, présenté dans une jolie petite boite en métal, et juste méchant comme il faut.

Une belle réussite.

2011 sept. 3

LE ROI DES NAINS

12843_1.jpg

Prenez une structure de jeu de pli très classique, rajoutez un thème med-fan, des cartes quêtes et des cartes spéciales introduites  à chaque donne. Vous obtiendrez LE jeu de cartes de la rentrée, très agréable à jouer, pas cher et avec juste ce qui faut de chaos. Un excellent Faidutti !

La règle de base est très simple : trois couleurs de carte, chacune allant de l'as au 2. On doit fournir la couleur demandée, et si c'est impossible, se défausser de n'importe quelle carte. La plus grosse carte emporte le pli. Et c'est tout !

Sauf que, à chaque manche, une carte quête différente  indique aux joueurs comment marquer des points : 8 points à celui qui récupèrera la reine des nains, 5 points pour ceux qui auront fait un nombre de pli impairs, ou encore un point par figure récupérée.

Sauf que, à chaque manche, on rajoute aux 39 cartes une quarantième carte différente, qui possède des règles spéciales.

Achetez ce jeu, c'est du bon !

De 3 à 5 joueurs, 30mn environ

2011 sept. 2

KAMAKOR - extension pour GOSU

KAMAKORBOX500.jpg

Kamakor apporte 5 nouveaux clans au jeu, dans lesquels on trouvera des non- gobelins (Les Shibuke).

On joue à Gosu+Kamakor en choisissant 5 des dix clans disponibles. 

Pour les plus curieux, quelques détails supplémentaires sur les nouveaux clans :

- Les Gobelins Kobuke, maitres de la mutation et des apparences.

- Les Gobelins de l'ombre, qui jouent beaucoup sur les notions d'emprisonnement de cartes.

- Les Gobelins Warmachine, sorte de Cybergobs aux grands pouvoirs de destruction.

- Les Gobelins Dragoon (et leurs dragons). Est-ce nécessaire de noter que les dragons sont cool à jouer ?

- Les Shibuke, ou Peuple de l'Arbre monde. Ce sont les premiers non-gobelins de Gosu. Ils n'ont pas de pouvoir de mutation, mais possèdent un nouveau pouvoir appelé Shadow Jump, sorte de mutation aléatoire trés amusante à jouer. Beaucoup de Shibuke peuvent de plus être joués sur différents niveaux.

Infinité de combinaisons et nouveaux clans très novateurs font de cette extension une vraie réussite. Vos parties de Gosu & Kamakor ne seront plus jamais les mêmes.



- page 2 de 3 -